Appui matériel au lancement et au renforcement des activités agricoles des paysans pilotes

Publié le 26 Juin 2011

L’expérience passée d’Agrisud  au Cambodge montre que la formation à elle seule ne suffit pas à initier des changements d’habitudes et une évolution vers des pratiques plus durables parmi les agriculteurs. Afin de favoriser l’adoption des activités promues et partager le risque, le projet propose une petite subvention à chacun des bénéficiaires sous forme d’appui matériel : matériaux de construction pour les bâtiments d’élevage, animaux, dotation en intrants pour les maraîchers, jarres à compost,  et petit équipement… La valeur de la subvention individuelle est commune pour l'ensemble des agriculteurs.

 

P1020153.JPG

 

Au cours des mois de Mai-Juin, parallèlement à la formation technique agricole, l'équipe technique a réalisé une évaluation des besoins en équipement et petit matériel des 40 agriculteurs pilotes. Ensuite, des devis ont été demandés aux commercants et fournisseurs d'intrants locaux. Particulièrement pour les besoins en semences de qualité, l'équipe s'est tournée vers les vendeurs soutenus et formés par l'ONG allemande GIZ, qui met en oeuvre un projet à plus large échelle de développement économique de la Province de Siem Reap, avec un volet de structuration des filières agricoles (maraichage notamment).

P1020176.JPG

Ainsi en fonction de leur besoins les 40 paysans pilotes ont pu être équipés :

- en semences : salade, aubergine, moutarde, liserons d'eau, petsaï, piment, chou frisé, concombre, courges, haricot baguette, plok choy, tang ao,

- en petit équipement : arrosoir, rateau, pulvérisateur, pioche, pelle, plantoir, filet de protection, balance.

Par ailleurs, afin d'encourager la fabrication de compost liquide et la réalisation de pépinière sur pilotis, chaque agriculteur a été équipé d'une jarre et de bois de construction.

 

Enfin, pour les familles ayant des difficultés pour l'accès à la ressource en eau, le projet a facilité le creusement de puits ou de forages ou l'équipement en pompes électriques.

 

L'utilisation de ces équipements est controlée par les techniciens qui supervisent chacun 10 familles.  Ils encouragent les agriculteurs à prendre soin du matériel qui leur a été fourni et contrôlent la réalisation des pépinières sur pilotis ainsi que la fabrication du compost. Les paysans pilotes ont également signé un contrat avec le projet qui régit les termes de leur collaboration.

Rédigé par diversificationdelagricultureasiemreap.over-blog.c

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article