Bilan de l'Activité 4 : Lutte contre la malnutrition infantile

Publié le 22 Décembre 2011

IMG_0171.JPG 

 

La formation de l’exploitante de spiruline a été réalisée, et doit encore être poursuivie sur les aspects emballage, marketing et gestion. La maîtrise technique de la production semble avoir été acquise et devra se confirmer dans les prochains mois, sur des volumes plus conséquents.

 

IMG_0188.JPG

L’unité de production de spiruline est opérationnelle et seul quelques ajustements sont encore nécéssaires (bâches de protection des bassins pour la saison des pluies, système de brassage…). L’unité a déjà produit une trentaine de kilogramme de spiruline, conditionné en sac d’un kilo.

Un point a été réalisé avec Antenna à Phnom Penh (Gilles Baube) et les prévisions de développement de l’activité ont été énoncées.

 

La construction du quatrième bassin d’élevage et l’installation d’un second séchoir sont prévues pour début 2012.

L’étude de marché est actuellement en cours et réalisée par les équipes d’Antenna à Phnom Penh, secondée par une étudiante française HEC.

 

IMG_0177.JPG


Les débouchés pour la spiruline semblent se dessiner :

·         Plusieurs ONG locales et internationales de Siem Reap sont intéressées pour distribuer la spiruline au travers de leur propre programme d’aide alimentaire.

·         Plusieurs contacts ont été pris avec des revendeurs/conditionneur qui achètent et distribuent des produits pharmaceutiques sur Phnom Penh, intéressés par la distribution de la spiruline.

·         Un contact a également été pris avec une société commercialisant sur le Cambodge de la spiruline importée de Malaisie, cinq fois plus cher que le prix de revient estimé de la spiruline produite à Siem Reap.

·         Le projet Intervita serait prêt à prendre 150 à 300 Kg de spiruline par an pour ses besoins d’appui aux populations infantiles.

 

Au niveau sensibilisation, une stratégie directe à destination des acteurs concernés sera privilégiée, plutôt qu’une démarche de sensibilisation des bénéficiaires (population), trop large et vraisemblablement couteuse. Un ou plusieurs ateliers de sensibilisation seront donc organisés début 2012, regroupant les agents de la santé, les revendeurs, les distributeurs, les ONG humanitaires, le ou les producteurs (unité en cours de construction sur Phnom Penh), et d’autres acteurs à identifier.

Concernant l’autorisation de mise en marché, plusieurs actions ont été entreprises :

·         Le Département Provincial de la santé de Siem Reap devrait bientôt éditer une lettre de soutien à Antenna et à l’activité de production de spiruline.

·         Des démarches ont été entreprises auprès du Ministère de l’Industrie pour obtenir une autorisation de production et de conformité du produit à la consommation.

·         Une démarche similaire a été entreprise auprès du Ministère de la Santé.

·         L’Institut Pasteur du Cambodge à rendu ses conclusions et a décrété conforme à la consommation la spiruline produite à Siem Reap.

Rédigé par diversificationdelagricultureasiemreap.over-blog.c

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article