Restitution des premiers résultats technico-économiques en maraîchage

Publié le 27 Avril 2012

Au cours de l'évaluation à mi-parcours, afin d'évaluer la progression des agriculteurs depuis le début du projet une première analyse des résultats du suivi technico-économique (STE) pour les activités maraichères a été mise en oeuvre.

 

Elle a permis de suivre les évolutions :

-  la production agricole,

-  du niveau de diversification des productions,

- des revenus des agriculteurs.

 

IMG_0987.JPG

 

Une réunion de présentation des résultats avec les pilotes a été organisée le 27 Avril dans la commune de Krabei Real, là où les activités maraichères sont plus importantes

Pour rappel, le STE est un dispositif d'enregistrement régulier et d'analyse de données techniques et économiques d'un échantillon de producteurs sur une période données.

 

RAPPEL SUR LE STE :

 

Le STE permet :

- d'assurer un conseil en gestion (orientations techniques et économiques) pour les producteurs,

- de suivre l'évolution des résultats des bénéficiaires.

 

Le STE du projet fonctionne avec 50 agriculteurs. Pour cette première analyse seulement les activités maraichères de l'échantillon de 20 agriculteurs de paysans pilotes ont été prises en compte pour avoir des données sur une période suffisamment longue.

 

PREMIERS RESULTATS OBTENUS:

 

 

Résultats globaux et comparaison avec la situation initiale : 

Vegetable-Growing-Results-presentation-April-2012.jpg

Diversification :

Vegetable-Growing-Results-presentation-April-2012-copie-1.jpg

Globalement les agriculteurs valident le fait que la diversification à l'échelle de leur village a augmenté, particulièrement dand les villages de Kok Dong et Po Pis où 10 agriculteurs travaillent avec le Sofitel. A Prey Po et Krasaing les cultures les plus importantes sont la salade et le concombre régulièrement demandés par les collecteurs villageois.

 

Surfaces cultivées  :


Vegetable-Growing-Results-presentation-April-2012-copie-2.jpg

La majeure partie des surfaces cultivées est dédiée au Concoombre (31%). Par rapport à la situation initiale on observe un changement car la salade représentait alors 40% des surfaces cultivées.

Les agriculteurs apprécient de cultiver du concombre pour plusieurs raisons :

- la récolte est importante ce qui rapporte un revenu conséquent dans la famille,

- il existe une demande importante sur le marché, le concombre étant consommé presque tous les jours par les familles cambodgiennes,

- le prix a été favorable cette année,

- la culture du concombre ne demande pas un important besoin en main d'oeuvre (peu de désherbage),

- les concombres de mauvaises qualité (défaut de forme, d'aspect, de couleur) peuvent etre quand meme vendus et transformés sous forme fermentée.

Un nombre important de culture sont installées sur les rizières en saison sèche comme : les courges, la pastèque, le consombre et le melon local. Cela permet aux agriculteurs d'installer des cycles sur des surfaces importantes et d'avoir une production conséquente. La disponibilité en eau est assurée par le canal en provenance du Baray.

 

Production (quantité récoltée et vendue)  :

  Vegetable-Growing-Results-presentation-April-2012-copie-3.jpg

 

Le concombre représente près de 50% des légumes produits. Les légumes feuilles sont achetés en grande quantité et de manière régulière par les collecteurs.

 

Par comparaison avec le concombre, la demande pour la haricot baguette ou les aubergines n'est pas aussi importante.

L'offre est plus faible pour ces deux légumes et de ce fait les collecteurs sont moins intéressés

 

Le piment a un cycle de culture long et seulement de petites quantités peuvent être récoltées chaque jour ce qui rend la commercialisation plus compliquée.

 

Quelques cultures comme la moutarde, le petsaï, le plock choy sont plus difficiles à cultiver en contre-saison mais la demande du marché reste élevée et régulière.

 

Charges de culture  :

 

Vegetable-Growing-Results-presentation-April-2012-copie-4.jpgLes agriculteurs témoignent d'une utilisation moins importante des produits phytosanitaires. 

 

Revenus mensuels des agriculteurs  :

 

Vegetable-Growing-Results-presentation-April-2012-copie-5.jpg

Les agriculteurs témoignent d'une progression ou au moins d'une stabilité de leur revenu. Toutefois, seulement 10 mois de suivi ne sont pas suffisant pour tirer des conclusions sur l'évolution des revenus et il faudra attendre d'avoir plus de données collectées pour consolider les premières conclusions

Rédigé par diversificationdelagricultureasiemreap.over-blog.c

Repost 0
Commenter cet article